Lucidité

Cos

Avalanche de courriels en ce matin du 1er octobre 2015. La télévision française a osé couvrir, rapportent certains organisations nord-catalanes, le lendemain des élections du 27 septembre, le cas catalan et le processus d'indépendance. L'émission de France 5 « C dans l'air » titre « Risque catalan et contagion indépendantiste » ; ils n'en fallait pas plus pour que l'on dénonce une émission caricaturale, bourrée de clichés, qui a choqué profondément des milliers de Catalans, et qui serait pure « désinformation ». Il faudrait « exiger » réparation immédiatement. Et ce, en signant une pétition électronique, outil ultime, on le sait, pour obtenir plus de justice.

Je viens de la regarder. En entier. Et vous savez quoi ? Tout Catalan de Perpignan, et aussi électeur de Junts pel Sí que je sois, je ne suis pas « profondément choqué ». Et j'invite les organisations concernées à prendre plus de distance.

Nous avons perdu de vue l'information la plus importante : nous avons internationalisé le débat. Je répète : nous avons internationalisé le débat. Voilà qui est déjà en soi une victoire plus qu'appréciable.

Le processus que nous avons mis en route ne se fera pas en deux jours, et pourvu que, pour mettre en place ce que les citoyens de Catalogne voudront construire, nous puissions nous abstenir de ce genre de réactions épidermiques. Il est temps de faire de la vraie politique.

Il est évident que cette émission représente une vision assez partiale et jacobiniste du problème, mais cela ne devrait pas nous surprendre, non ? Pensez-vous réellement qu'un état qui se veut monolithique, et qui ne parvient même pas à ratifier un texte aussi peu révolutionnaire que la charte des langues minoritaires, sera capable de comprendre avec précision, et avec toutes les nuances, ce que nous vivons en Catalogne ?

Du reste, il est toujours bon de prendre la mesure d'opinions qui diffèrent de la nôtre afin d'affiner notre compréhension de la situation que nous sommes en train de vivre, et peut-être, sur certains points, nous remettre en question.

De plus, l'émission traite également de problèmes intéressants, qui peuvent alimenter notre propre réflexion. Il est très intéressant de constater, par exemple, que le débat ne se focalise pas uniquement sur le cas catalan, mais qu'il aborde également (mécaniquement, j'ose dire) l'Union Européenne, et son influence sur les états qui la composent, et qui pourraient la composer ultérieurement.

Bien sûr que nous pouvons inciter nos médias à nous fournir une « information plus contradictoire ». Mais s'il vous plaît, soyons ambassadeurs de notre propre cause, faisons preuve de jugement et de responsabilité.