The Day We Fight Back

Treize mois sans Aaron Swartz

Cela fait treize mois aujourd'hui, mardi 11 février, qu'Aaron Swartz s'est donné la mort. En son honneur, partout sur le Réseau, a lieu «The Day We Fight Back», le jour où nous contre-attaquons, qui vise à dénoncer en particulier la surveillance généralisée, d'où la bannière que vous devriez voir sur cette page.

Ma contribution, à part cet article de blog et cette bannière éphémère qui devrait apparaître, a consisté à parler de lui samedi dernier à l'occasion de la réunion bimensuelle du groupe d'utilisateurs de logiciels libres de Perpignan.

Né en 1986 à Chicago, mort à 26 ans à Brooklyn, Swartz est entré à titre posthume en juin 2013 a l'l'Internet Hall of Fame. Militant et hacktiviste d'Internet, il participe très jeune à des projets cruciaux pour un Internet et un Web ouverts. Vers l'an 2000, il collabore avec le W3C s'agissant de standards comme RSS, et plus tard avec Lawrence Lessig sur les licences Creative Commons, qui permettent de diffuser des œuvres de manière ouverte. Il gravite aussi autour de l'Internet Archive et de l'Open Library.